Dans le cadre de l’isolation thermique des logements, la laine est le matériau vedette. Les deux déclinaisons les plus utilisées de cet isolant sont la laine de roche et la laine de verre. Si vous avez du mal à vous décider entre les deux pour votre maison, voici les éléments de comparaison à prendre en compte.

Optez pour la laine de roche, un isolant polyvalent

La laine de roche est conçue à partir d’une roche volcanique noire, le basalte. Elle est compatible avec tous types de bâtiments et intervient dans l’isolation des murs, des murs creux, des combles perdus… En tant que matériau isolant, elle est commercialisée sous forme de panneaux rigides, rouleaux, flocons, coquilles…

En termes de performances d’isolation, la laine de roche présente une conductivité thermique de 0,033 à 0,044 W/m. K, en fonction de l’épaisseur. Contrairement à la laine de verre, elle n’est pas irritante. Toutefois, son prix d’achat est plus élevé.

Faites des économies d’énergie avec la laine de verre

La laine de verre est, selon des magasins en ligne comme Dispano, le matériau isolant le plus utilisé en France. On la retrouve en effet dans 75 % des logements. Elle est conçue avec du sable et du verre recyclé et s’adapte à différents travaux d’isolation : murs, cloisons, sols, combles aménagés…

De plus, elle vous permet de faire des économies d’énergie non négligeables et n’absorbe pas l’humidité. Lorsqu’elle est mouillée, vous devez la laisser sécher par elle-même sans la toucher. Elle retrouvera toutes ses propriétés une fois sèche. Ce type d’isolant est disponible sous différentes formes : en vrac, en rouleaux, en panneaux…

Par ailleurs, la laine de verre fait partie des isolants thermiques les plus performants du marché, avec une conductivité thermique allant de 0,030 à 0,040 W/m. K selon l’épaisseur. Elle convient à tous les environnements et a une très longue durée de vie (jusqu’à 50 ans).

Laine de roche, laine de verre, isolation thermique

Isolation thermique : quelle épaisseur choisir ?

La laine de verre et la laine de roche figurent parmi les meilleurs isolants du marché. Elles présentent toutes deux des performances sonores et thermiques assez similaires, mais sont différentes sur certains points.

La laine de roche est en effet un peu plus dense et assure un meilleur confort en été comparativement à la laine de verre. Elle est donc légèrement plus performante, notamment pour les travaux d’isolation de combles perdus ou de rampants sur un plancher à bois.

À épaisseur égale (32 cm), vous aurez besoin de 3,5 kg de laine de verre pour l’isolation d’un mètre carré, contre 7 kg de laine de roche. Il n’y a pas de restriction de poids sur un plancher béton. Cependant, le poids maximum autorisé est de 10 kg par mètre carré sur un autre type de plancher comme le bois ou le placo.

Par ailleurs, la laine de verre résiste mieux aux thermites et aux insectes tandis que la laine de roche est plus résistante aux rongeurs. Enfin, le pouvoir isolant de la laine de verre est supérieur à celui de la laine de roche, sauf au niveau phonique.

Pour faire le meilleur choix de matériau pour votre isolation thermique, il est recommandé de faire appel à un expert. Celui-ci pourra dresser un bilan énergétique et définir les solutions adaptées.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici