appareil-auditif-test

Si vous lisez ces lignes, c’est que vous faites certainement partie de ces Français concernés par des appareils auditifs. Au-delà du confort qu’apportent ces derniers, vient à un moment ou un autre la question de savoir comment sera remboursé l’investissement. En effet, le remboursement d’un appareil auditif est souvent sujet à des interrogations, surtout depuis la promulgation de la loi 100% Santé. Comment cela se passe-t-il ? On vous explique tout.

Les avantages de la loi 100% Santé sur les aides auditives

La bonne nouvelle, c’est que depuis le 1ᵉʳ janvier 2021, une partie des appareils auditifs est intégralement remboursée par la loi 100% Santé. C’est une petite révolution dans le domaine de la santé : cela permet d’avoir des soins parfois inaccessibles pour les personnes les plus démunies, et ce, sans débourser un seul euro. Pour parvenir à ce résultat, plusieurs éléments ont été mis en place. Tout d’abord, les aides auditives entièrement remboursées ont vu leur prix maximal fixé afin d’éviter d’avoir des modèles trop chers.

Couplé à cette première mesure, la Sécurité sociale a doublé son remboursement de base.  Avant 2019, le remboursement était de 120€ par oreille. Depuis 2021, le remboursement de la sécurité sociale est à 240€ (qui équivaut à 60% de la base de remboursement fixée à 400€)

Enfin, la mutuelle prend en charge le reste à payer et le patient n’a ainsi plus un seul centime à débourser. Cependant, nous rappelons que tous les appareils ne sont pas éligibles à cette prise en charge totale : il ne s’agit que de ceux de la Catégorie I. Pour celles et ceux qui souhaitent investir dans un appareil plus évolué (la Catégorie II), le reste à charge sera à débourser. Néanmoins, grâce à cette loi ainsi qu’à des prix concurrentiels comme ceux d’Unisson, le reste à charge reste faible. A retrouver un simulateur pour calculer le remboursement de votre appareil auditif en fonction  de votre mutuelle.

Comment se déroule le remboursement d’un appareil auditif ?

Si vous souhaitez savoir si vous devrez avancer le remboursement de votre appareil auditif ou non, sachez qu’il est difficile de répondre directement. En effet, tout dépend de votre mutuelle, et notamment l’utilisation du Tiers Payant. Par exemple, si vous êtes à la Complémentaire Santé Solidaire, vous n’avez pas un seul euro à débourser, tout est pris directement en charge. Pour savoir si vous êtes dans cette situation, renseignez-vous auprès de votre mutuelle.

Voyons maintenant comment se déroule le remboursement global de l’investissement sur votre appareil auditif. La première chose à prendre en compte, c’est que la Sécurité sociale rembourse 60% du montant total sur la base de 400 €. Ensuite, c’est du côté de votre mutuelle qu’il faut voir. Imaginons un appareil d’une valeur de 1 000 €. La Sécurité sociale rembourse donc sur la base des 400 € avec un taux de 60% appliqué, soit 240 €. Il reste alors 760 € à débourser. Si vous êtes bien couvert (à 200% par exemple), la mutuelle peut vous rembourser jusqu’à 800 € : comme il ne reste que 760 € à charge, vous n’avez rien à rembourser.

Afin de bien profiter de vos appareils auditifs et d’améliorer votre bien-être, il est ainsi conseillé d’avoir une mutuelle qui vous couvre bien sur l’audition, sinon votre reste à charge pourrait être plus élevé si vous partez sur des catégories II d’appareils auditifs.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici