L’introversion est une attitude souvent confondue avec la timidité ou l’anxiété sociale, alors qu’il existe pourtant bien des différences entre un introverti et une personne timide ou anxieuse. Mal compris par notre culture occidentale moderne, ce trait de personnalité recèle pourtant de grandes possibilités. Qu’est-ce que l’introversion ? Comment en faire sa force ? Y a-t-il une différence entre ce trait de personnalité et l’égocentrisme ? Lorsqu’une personne introvertie fait face à une situation, elle intériorise ses émotions. Pourquoi faut-il accepter ce mécanisme psychique ? Faisons le point.

Qu’est-ce que l’introversion ?

L’introversion : un tempérament comme un autre

Proposée dans l’ouvrage Types Psychologiques par Jung conjointement à l’extraversion comme fonction cognitive, l’introversion est un trait de caractère qui se manifeste par une tendance à consacrer du temps pour soi et à intérioriser ses émotions. Il s’agit d’un mécanisme psychique tout à fait normal, qui permet d’évoluer confortablement dans la société lorsqu’il est accepté. Une personne introvertie trouve alors son énergie dans l’introspection avant de passer à l’action. Si vous êtes introverti, le site https://unmondepourlesintrovertis.fr vous donne des informations à ce sujet, notamment sur ce qui fait la force de ce trait de personnalité.

Ainsi, à partir du moment où vous prenez conscience de votre introversion, c’est-à-dire de la façon dont vous fonctionnez naturellement, vous pouvez accepter sereinement votre personnalité introvertie et vivre pleinement votre vie.

L’introverti est loin d’être timide

L’introversion et la timidité sont très souvent confondues à tort. La différence majeure entre ces deux traits de caractère réside principalement dans la manifestation des réactions physiologiques.

En effet, chez une personne timide, le contact social provoque des rougeurs ou une transpiration excessive. Cela s’explique par une peur d’interagir avec les autres. Ainsi, la timidité s’exprime lors d’une prise de parole en public, d’un face à face, ou parfois juste à travers un contact visuel. Cette appréhension face à des inconnus a été acquise durant l’enfance sous l’influence éducative et génétique. Elle peut parfaitement se corriger pour gagner en confiance et assumer son image pour avoir une vie sociale plus confortable.

Une personne introvertie n’est pas forcément timide, elle peut même être tout à fait sociable, mais elle va avoir besoin de temps pour elle-même afin de puiser de l’énergie dans son monde intérieur.

Comment faire de son introversion une force ?

Pour faire de son introversion une force, il est important de faire une pause. Ce temps de réflexion vous permet de comprendre de quelle manière votre esprit fonctionne. Comment il réagit lorsque vous éprouvez de la joie, de la colère, de l’amour ou de la tristesse. En comprenant toutes ces émotions, vous pourrez alors les contrôler, les rectifier ou les atténuer en fonction de ce qui vous convient le mieux. Or, quelqu’un d’introverti peut beaucoup plus facilement faire ce retour sur lui-même qu’une personne extravertie, et c’est là un gros avantage !

Par exemple, si vos colères sont parfois excessives dans les mots, les gestes ou les expressions de votre visage, votre tendance naturelle à faire votre propre introspection va vous permettre d’en prendre conscience. Analysez vos mécanismes internes afin de comprendre pourquoi vous réagissez de cette manière. Une fois que vous avez la réponse, visualisez comment vous préférez exprimer votre colère. Quels sont les gestes à supprimer, les paroles à modifier, les pensées à mesurer ?

Attention, il n’est pas question ici de ne plus jamais être en colère, car les émotions ont une place primordiale dans une vie. En revanche, il s’agit d’utiliser votre caractère introverti pour prendre le temps de cette réflexion. Ainsi, il vous sera plus facile d’accepter vos émotions, de les contrôler et d’être plus en accord avec le monde qui vous entoure.

Quelle est la différence entre l’introversion et l’égocentrisme ?

Il y a souvent un amalgame entre l’introversion et l’égocentrisme. Est-ce que le fait de s’accorder du temps de réflexion et d’avoir régulièrement besoin de son propre espace est de l’égoïsme ? Ou est-ce un plutôt un stratagème de l’esprit pour poser tous les éléments essentiels avant de passer à l’action ?

Mais avant cela, qu’est-ce que l’égoïsme ? La personne qui possède cette caractéristique est celle qui s’investit très peu dans ses relations avec les autres. Mais surtout, l’égoïste ne ressent que très peu d’empathie envers ses proches ou les grands drames qui bousculent le monde. Il agit souvent par intérêt, en étant calculateur et avide. La personne égoïste puise ce tempérament narcissique au sein d’une société dont la culture fonctionne de la même manière. Autrement dit, un environnement social individualiste tend à renforcer ce trait de caractère chez les personnes égoïstes.

En revanche, contrairement à ce comportement nombriliste, un individu introverti peut tout à fait être disponible pour les autres. Il éprouve les émotions positives et négatives qui l’entourent comme tout le monde. L’introversion ne concerne finalement que sa réflexion, c’est une tendance à l’intériorité, pas un refus de penser à l’autre. Et lorsque vous prenez pleinement conscience de ce que vous êtes réellement, vous pouvez enfin lâcher prise et vivre sereinement.

L’intériorisation des émotions : une performance redoutable

Lors d’une « séance » d’introspection, l’esprit se concentre sur le moment présent et surtout sur ce qui se produit en lui. Cela vous amène à une attitude mesurée et contrôlée. L’introversion permet cette performance redoutable. Il s’agit là d’une véritable force de caractère qui vous donne le pouvoir de rester calme en toute circonstance et de faire en sorte que vos gestes ainsi que vos paroles reflètent au mieux votre pensée. À partir de ce constat, il devient plus facile pour un introverti d’accepter qui il est, ce qu’il ressent et de continuer à rester impassible face aux événements douloureux de la vie.

Pourquoi faut-il accepter d’être une personne introvertie ?

Parce que c’est votre trait de caractère ! On ne choisit pas d’être introverti ou extraverti, on l’est. Et c’est une bonne chose, car c’est dans cette introversion que vous puisez toute votre énergie positive pour réaliser toutes vos ambitions. Sans cette introspection permanente, vous ne trouveriez aucun intérêt à avancer dans l’inconnu.

L’introversion est un trait de personnalité à part entière

Vous n’avez pas fait le choix de fonctionner ainsi, c’est comme ça. Certaines personnes puisent leur énergie dans leur interaction avec les autres. Et vous, vous puisez votre force en vous-même. Il s’agit là d’un mécanisme tout à fait sain et l’accepter vous permettra d’utiliser son plein potentiel. De ce fait, avant de prendre une décision ou de prononcer un avis, vous choisissez de réfléchir profondément avant de vous aventurer. Et c’est ce qui vous permet de planifier plus facilement ainsi que d’avoir du recul sur vous-même ! C’est tout simplement votre calme intérieur qui guide paisiblement vos faits et paroles pour que ceux-ci soient en accord avec vous-même et avec la situation.

Être introverti présente des avantages que n’ont pas les extravertis

L’introversion entraîne souvent une excellente capacité d’écoute et un grand pouvoir d’observation. Ce sont deux qualités assez rares et qui sont de véritables atouts aussi bien au quotidien avec vos proches que dans la vie professionnelle.

L’introversion est un mode de fonctionnement. L’accepter sans chercher à l’atténuer vous permettra de reprendre toute la confiance en vous. En acceptant votre tempérament introverti, vous vous offrez le bonheur d’être vous-même. Vous affrontez alors le monde avec assurance et légèreté.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici