media-transformer-comment-jardin

Le jardin, on l’aime parce que c’est un espace extérieur rien qu’à soi, mais aussi parce que rien que de s’y promener permet de se détendre. Se rapprocher de la nature, de la verdure, être dehors ne serait-ce que quelques minutes, ça fait du bien au corps et au moral ! Mais la vue d’un jardin en pagaille, avec des outils et des jouets qui traînent, de vieilles chaises en plastique blanc qui tournent au noirâtre, des arbres mal taillés et des plantes qui poussent n’importe où peut rendre votre jardin désagréable. Pour transformer son jardin en véritable havre de paix, remontez-vous les manches : voici quelques conseils.

Ranger son jardin

On ne va pas se mentir, la première chose à faire avant d’aller acheter du mobilier de jardin neuf, c’est bien évidemment de ranger. Les outils et les vélos des enfants traînent parce que vous n’avez nulle part où les mettre ? Parfait ! Commencez par leur dédier un espace, si vous n’avez pas d’abri de jardin c’est le moment d’en trouver un, sinon vous pouvez installer quelques patères le long de la clôture pour y disposer pelles et râteaux, et offrir aux enfants une boîte de rangement de jardin en résine tressée ou en bois pour y ranger leurs jouets. Quant aux vélos, ils pourront trouver un petit « garage à vélos » adapté grâce à un range-vélo en métal planté dans le sol, ou accroché à la clôture.

transformer-comment-jardin-havre

Ensuite, faites place nette. Apportez les vieux meubles de jardin en plastique à la déchetterie, descendez à la cave ou au garage cette vieille table que vous ne voulez pas jeter et réparez la roue de la brouette qui, posée à l’envers depuis un an ou deux, sert d’abri aux hérissons au fond du jardin. Si vous avez un tas de bois, rangez les bûches en les empilant proprement : rien ne fait plus « négligé » qu’un tas de bois… en tas. Le bac à compost trouvera sa place sous un arbre au fond du jardin, et vous pourrez en profiter pour créer un silo à feuilles avec un petit tour de grillage. Cela vous servira en automne quand viendra le temps de ramasser les feuilles, dont vous ne saurez que faire : faites-en de l’humus !

Choisir du mobilier de jardin adapté

Avoir dégagé l’espace vous permet déjà de mieux respirer et d’y voir plus clair. Une fois que vous avez tout nettoyé, prenez le temps de réfléchir au nouvel agencement de votre jardin. Créez des zones auxquelles vous attribuerez des fonctions, par exemple l’espace de jeu des enfants, la zone potager/cultures, le coin détente, etc., et séparez-les visuellement, si vous le pouvez en adoptant un brise-vue. Par exemple, posez des dalles en bois ou en pierre pour la terrasse ou le coin barbecue, plantez une petite haie le long du potager, etc.

Vous pouvez choisir le mobilier de jardin pas cher de VidaXL par exemple, celui-ci est particulièrement original, avec ses canapés modulables, ses bancs-coffres, ses lits de jardin ou encore ses fauteuils d’angle qui permettent de créer de véritables espaces barbecue, apéro ou lecture. Un repose-pieds, un transat avec auvent intégré, on attend avec impatience les jours d’été pour en profiter ! Installez un hamac autoportant ou accroché à vos arbres, une petite table basse pour poser son verre ou son livre, et le tour est joué.

Pour l’espace détente et réception, vous pouvez créer un salon de jardin qui accueillera avec bonheur toute la famille et les amis, autour d’un canapé d’extérieur en résine tressée et d’une table basse en bois, d’une balancelle ou d’un fauteuil cocon suspendu. Choisissez des matériaux imputrescibles et durables pour éviter le maximum d’entretien, ainsi que des assises confortables que vous garnirez de coussins et de plaids.

L’important est de choisir des meubles de jardin dont la taille est adaptée à l’espace dont vous disposez, et d’éviter les très hauts dossiers qui coupent la vue. Ou sinon, servez-vous-en pour clairement séparer l’espace farniente de la zone repas par exemple !

Redessiner les lignes du jardin

Utilisez les végétaux, les bordures et les allées du jardin pour tracer des lignes harmonieuses qui vous aideront à délimiter visuellement vos différentes zones. L’aide d’un jardinier paysagiste peut s’avérer utile, sauf si vous savez déjà ce que vous voulez ou si vous avez envie de le faire vous-même. Placez les végétaux les plus hauts en arrière-plan, et les espèces couvre-sol ou de petite taille au premier plan de vos massifs. Jouez sur les différentes hauteurs, utilisez des pots de différentes tailles et faites varier la densité de feuillage ainsi que le coloris pour captiver le regard : en choisissant bien vos espèces de plantes, vous pouvez vous assurer de la verdure et une floraison à l’année, avec un jardin différent à chaque saison.

Taillez les arbres et les arbustes (en saison), disposez des banquettes entre les massifs, mais reformez-les si nécessaire afin qu’ils ne débordent pas. Entreposez vos outils dans des coffres prévus à cet effet plutôt que de les laisser traîner près des pots.

Aménager un espace dédié à la paix intérieure

Un jardin zen semblera plus sobre, mais en même temps soigneusement organisé. Il demande beaucoup de soin dans l’élaboration des massifs et des paysages, avec des contours dessinés, mais naturels. Si vous n’avez pas très envie de ratisser tous les jours des bancs de sable pour y tracer des lignes pour vous sentir zen, aménagez-vous un coin zen et secret dédié à la paix intérieure. Pensez « slow life » !

Dans une zone plus intime du jardin, entre les arbres, installez un bassin à oiseaux en résine ou une fontaine chasse-cerfs au milieu d’un petit espace végétalisé plus « sauvage », ainsi qu’un banc de jardin en bois à proximité pour profiter de la vue. Faites courir du lierre ou des plantes grimpantes sur une arche ou un treillis pour briser la vue avec le reste du jardin ou les voisins, et ainsi vous assurer un espace cocon où vous pourrez vous détendre. Vous apprécierez sûrement de regarder les petits oiseaux sauvages venir faire trempette : dès qu’ils se seront habitués à votre présence silencieuse, vous pourrez les observer dans leurs activités quotidiennes.

Assis sur votre banc de jardin, fermez les yeux, respirez. Écoutez l’eau qui coule, le vent dans les feuilles, sentez l’odeur de la terre… Ouvrez les yeux et contemplez la nature qui change jour après jour, les feuilles agitées par le vent, les petites bêtes qui mènent leur vie. Prendre le temps d’observer son jardin, en pleine conscience, c’est aussi une excellente façon d’atteindre la paix intérieure.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici