plat-nepal

Le Népal, grâce à sa diversité géographique et culturelle, a un patrimoine culinaire aussi riche que savoureux, basé sur son histoire, son identité ethnique et son climat subtropical.

Majoritairement végétarienne, la cuisine népalaise est composée principalement de riz, lentilles, maïs, blé et pommes de terre et puise ses inspirations de recettes dans les délices de l’Inde et du Tibet.

Compatible avec les régimes végétariens et même végétaliens, la cuisine népalaise est à la fois simple et subtile.

Nous allons vous présenter dans cet article, huit créations culinaires traditionnelles et populaires au Népal.

Le Dal Bhat

dal-bhat

C’est sans doute le plat le plus largement consommé au Népal. Un népalais mange en moyenne deux Dal Baht par jour, une fois à 10 heures et à nouveau en fin d’après-midi, à 17 heures.

Et ce n’est pas sans raison puisque c’est le plat national.

Comme pour sa version indienne, appelée alors Thali, le Dal népalais est composé principalement de riz blanc basmati cuit à la vapeur (bhat), de soupe de lentilles épicée (Dal) et de curry de légumes (tarkari).

Même s’il peut être servi avec un peu de viande, il est à l’origine végétarien et vous serez resservi en riz, dal et accompagnements à volonté.

Traditionnellement, il se mange avec la main. Cependant, l’exercice peut se révéler très compliqué lorsque l’on n’y est pas habitué, d’autant plus si le plat est bien chaud !

Les momos

momos

Les momos sont des raviolis fourrés et cuits à la vapeur originaires du Tibet. Aujourd’hui, c’est également un des plats emblématiques du Népal et vous en trouverez facilement un peu partout.

Fabriqués à partir d’une pâte épaisse à base de farine de blé, ils sont généralement farcis de légumes, de fromage, de purée de pommes de terre ou de hachis de viande et agrémentés de poivre, d’ail, d’oignon et d’épices puis accompagnés d’une sauce pimentée.

Dans de très rares cas, ils peuvent être bouillis ou frits.

Ils sont à consommer sans modération, en snack, à tout moment de la journée ou en repas complet.

Le masala chai

chai-masala

Consommé toute la journée par les népalais, le masala chai est un thé aux épices chaudes (masala) et au lait dilué à l’eau. Très relaxant et réconfortant, il peut être consommé lors des repas. Sucré, le masala chai vous procure une sensation de douceur et vous réconforte.

D’autres saveurs sont disponibles si vous n’aimez pas le lait, comme des boissons chaudes à base de jus de citron, gingembre ou miel.

Le chow mein

chow-mein

Ce plat est originaire de Chine. Simplement composé de nouilles de blé sautées à l’huile et la sauce soja, le chow mein est agrémenté de légumes et accompagné de sauce piquante.

Le pulao

pulao

C’est un riz frit, mélangé à des légumes et assaisonné au curcuma et au cumin.

Le thukpa et thenthuk

thukpa

Le Thukpa ou Thokpa, est une soupe de nouilles népalaise souvent faite de légumes ou de poulet.

Le Thenthuk, en est une variation avec une garniture plus riche.

Le Badam sadeko et Bhatmas sadeko

A base soit de cacahuètes (badam) soit de soja (bhatmas), cette salade très épicée est traditionnellement garnie de tomates, d’ail, de coriandre et de piment.

Le poivre noir

poivre-timut

Même si ce n’est pas un plat à proprement parlé, le poivre noir occupe une place importante dans la culture culinaire du Népal et particulièrement le poivre long, aussi appelé poivre choco et le poivre de timut réputé des grands chefs.

Le premier pousse sur les contreforts de l’Himalaya et a un goût qui rappelle le chocolat avec un côté piquant à la fois intense et subtil.

Quant au deuxième, il n’est pas vraiment un poivre mais plutôt une baie, comme son cousin le poivre Sichuan et a un goût de pamplemousse rose et d’agrumes.

Il pousse dans les hauts plateaux du pays.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici