Au quotidien, les marques essaient de se surpasser en déversant sur le marché quantité de produits très diversifiés. Les possibilités sont énormes pour les acheteurs, ce qui n’est pas sans favoriser la surconsommation. Aimeriez-vous limiter votre consommation ? Découvrez à travers cet article des astuces pour produire vous-même une partie des denrées que vous consommez !

Un kit de brassage pour réaliser votre propre bière

Si vous avez l’habitude de boire de la bière -avec modération- et d’en offrir lors des rencontres entre proches, il vous sera utile et ludique de savoir la brasser. En plus des économies que vous ferez en brassant de la bière à la maison, la fierté sera au rendez-vous. La fabrication artisanale de ce breuvage peut être divertissante et intéressante si vous avez le matériel et les matières premières (malt, levure et houblon) nécessaires.

Vous avez la possibilité de monter une pico-brasserie chez vous ou d’utiliser un kit de brassage. La première option implique beaucoup plus de travail, entre autres, le concassage des grains de malt et de houblon. Vous aurez par exemple besoin d’un moulin à céréales. La seconde option, par contre, vous permet de fabriquer la boisson avec beaucoup plus de facilité. Un kit de brassage à bière se compose d’équipements et matières premières nécessaires pour produire sa propre bière.

Selon la marque et le modèle, vous y trouverez :

  • les ingrédients de la bière,
  • un sas de fermentation,
  • une dame-jeanne,
  • une capsuleuse,
  • un fourquet, etc.

bière brasseur kit

Exemple : vous allez brasser 10 litres de bière avec un kit. Il vous faudra 17 litres d’eau environ, 2,6 kg de malt, 25 g de houblon et 5 g de levain, fournis dans le kit. La première étape, c’est l’empâtage ou la saccharification qui consiste à réaliser l’infusion des céréales. Pour ce faire, trempez un sac de malt et de houblon concassés dans de l’eau chaude (température allant de 65 à 70 °C).

Vous obtiendrez du moût, qui est pâteux à la base. Filtrez-le afin de séparer la drêche (partie solide) du jus. Servez-vous d’eau chaude pour la filtration afin de tirer le maximum de sucres du moût. Vous devrez ensuite faire bouillir le jus à 100 °C pendant environ une heure. Ainsi, les sucres vont se dissoudre tandis que l’amertume et les arômes du houblon vont se libérer.

Faites passer le moût liquide de 100 °C à 25 °C en quelques minutes afin d’éviter que votre future bière ne soit contaminée par d’éventuels germes. Pour cela, utilisez un serpentin de refroidissement ou un échangeur à plaques fournis dans le kit. Ajoutez la levure vivante lorsque la température du moût descend en dessous de 25 °C. Il vous faudra ensuite utiliser un sas de fermentation pour faire fermenter le moût pendant deux semaines.

Après ce délai, vous obtiendrez votre bière, que vous devrez conditionner dans des bouteilles. Avant l’embouteillage, ajoutez 60 g de sucre de table à la bière pour compenser la quantité de sucre que la levure aurait perdue pendant la phase de fermentation. Attendez 4 semaines pour entamer la consommation de votre bière faite maison !

Cuisinez vos propres plats

La préparation régulière des repas à la maison peut sembler évidente pour certaines personnes, mais ce n’est pas le cas chez tout le monde. Avec des espaces de restauration qui se trouvent à tous les coins de rue dans les villes, il est très facile de manger plus dehors qu’à la maison. La plupart du temps, les travailleurs prennent le déjeuner au fast-food ou dans un restaurant dans le meilleur des cas.

Si vous vous retrouvez dans ce cas, essayez de vous rendre au travail avec de la nourriture maison. Vous pouvez préparer une part de plus à réserver pour votre déjeuner, la veille au moment de la préparation du dîner. Vous avez aussi la possibilité de cuisiner le week-end des plats en grandes portions, pour 2 à 4 jours de la semaine. Vous aurez à les conserver au congélateur et à vous servir au besoin.

L’option de la préparation d’une grande quantité de repas à l’avance est indiquée si vous avez une famille de plusieurs membres à nourrir. En réalisant vos propres plats, vous avez la maîtrise de leur composition. Vous pouvez ainsi éviter l’excès de matières grasses et les risques qui découlent de leur consommation. Pour concocter vos plats écolos à la maison, veuillez privilégier les légumes et fruits de saison issus de l’agriculture biologique locale.

Fabriquez vous-même vos produits cosmétiques

Après la nourriture, les produits cosmétiques font partie des produits les plus utilisés. Servant à l’hygiène et l’entretien corporels, ils peuvent devenir problématiques lorsqu’ils contiennent certains ingrédients d’origine chimique. Il est établi que les perturbateurs endocriniens sont présents dans bien des cosmétiques standards.

Il y a une multitude de bonnes raisons d’utiliser des cosmétiques bio qui sont d’ailleurs assez simples à fabriquer. Du savon à la crème en passant par la pommade, vous pouvez formuler vous-même bon nombre de vos produits de soins corporels. Il vous suffit de rechercher sur internet des articles qui traitent de la fabrication artisanale du cosmétique que vous désirez produire.

ingrédients cosmétiques bio

Vous pouvez également trouver sur un réseau social comme YouTube des vidéos qui présentent en détail les processus de réalisation de différents produits. La fabrication de vos cosmétiques maison vous permettra d’entretenir votre corps de façon saine et de faire des économies. Vous pourrez utiliser des ingrédients faciles à trouver comme le citron, l’aloe vera, le concombre, le miel…

Produisez vos propres vêtements

Certes, vous ne pouvez pas fabriquer toutes les pièces vestimentaires dont vous avez besoin. Mais vous pouvez en créer quelques-unes et ainsi réduire vos dépenses en la matière. Pour avoir des vêtements fabriqués à la maison, il vous faut savoir coudre et/ou tricoter. Si ce n’est pas encore le cas, cherchez une courte formation vidéo en ligne pour acquérir les notions nécessaires.

Si vous êtes un(e) autodidacte dans l’âme, vous n’aurez même pas besoin de vous former. Vous aurez seulement à suivre des astuces pour coudre ou tricoter. Il y a dans le commerce, de nombreux tissus qui se prêtent à la fabrication de simples vêtements à la maison. Vous pouvez commencer par produire des écharpes ou des sarouels avant de passer à la réalisation d’habits plus complexes. N’hésitez pas à investir dans un matériel de couture de qualité, plus facile à manipuler.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici